Argo 2030 [2021-2029]

Le projet Argo-2030 est lauréat de l'appel à manifestations d'intérêt Equipements Structurants pour la Recherche (ESR/ EquipEx+) lancé en 2020. Argo-2030 est financé par l’ANR sur la période 2021-2029. Il est co-porté par Ifremer et Sorbonne Université. Le projet est un partenariat entre Ifremer, Sorbonne Université, CNRS/INSU et UBO.

 Argo-2030 est complètement intégré à Argo-France. Il a pour objectif (1) d’acquérir 15 flotteurs BGC-Argo pour consolider la contribution française à BGC-Argo et permettre au pays de remplir son engagement international ; (2) de préparer la prochaine phase d'Argo en testant et en validant une deuxième génération de flotteurs BGC et Deep-Argo qui augmentera le potentiel scientifique du réseau. Argo-2030 propose d’acquérir 14 flotteurs BGC-ECO-Argo et 22 flotteurs Deep-6000. Les flotteurs BGC-ECO-Argo sont des flotteurs BGC-Argo équipés de capteurs écologiques pour observer les écosystèmes marins. Ils fourniront des observations allant de la dynamique physique aux niveaux trophiques élevés (zooplancton et petits poissons), étendant ainsi le champ d'application d'Argo à la recherche écologique marine. Les flotteurs Deep-6000 renforceront le réseau Argo en échantillonnant les couches abyssales, et en fournissant des observations biogéochimiques profonde grâce aux capteurs d'oxygène dont ils seront équipés. Ces flotteurs vont révolutionner les sciences océaniques en palliant, et à terme en résolvant, le sous-échantillonnage chronique actuel des écosystèmes marins et des couches abyssales.